background

Dans l'onglet ACTIVITÉS vous trouverez le texte des 10 nouvelles lauréates de notre concours d'écriture.

Tout à commencé le jeudi 28 mars par la projection à l'Ancien Collège du film de Vladimir Kozlov "Garonne-Volga et retour".

Le lendemain était consacré à la lecture de contes russes à la Médiathèque de Montauban. Un groupe de 50 à 60 élèves accompagnés de leurs enseignants, d'une école de Montauban est venu le matin et un autre en début d'après-midi. Ils ont assisté à la lecture des contes, tout d'abord en langue russe, par Anna Caro, tandis que Cathy Enjalbert reprenait chaque phrase en français, les deux conteuses étaient vêtues pour la circonstance d'un costume traditionnel de fin du 19ème ou début du 20ème siècle. Pendant les récits, l'animateur de la Médiathèque projetait des illustrations sur un grand écran. Les enfants très attentifs ont pu y reconnaître certains personnages favoris de leurs livres de contes. Après chaque lecture les jeunes spectateurs eurent droit à un chant traditionnel russe interprété par Alexandra et Nicolaï. Ce dernier, qui nous avait chaleureusement reçu dans son bania lors de notre voyage en 2016 dans les villes de l'Anneau d'OR, est un virtuose de l'accordéon. Alexandra a aussi joué de la guimbarde, instrument étonnant en vogue chez les chamanes. Afin de maintenir l'auditoire éveillé, Anna posait des questions et aussitôt des mains se levaient dans la salle pour demander la parole et répondre. Les jeunes spectateurs sont repartis ravis de leur petit séjour en terre russe. Félicitations aux quatre acteurs de cette animation.

 Lecture de contes russes à la Médiathèque de Montauban (03/2019)

Le troisième jour, samedi 30 mars, était beaucoup plus chargé et riche en évènements dans la salle des fêtes de Saint Martial. A l'entrée, une table couverte de produits d'artisanat russe attendait les acheteurs. Les tables et les couverts avaient été disposés le matin par les membres de l'association.  Les plantes vertes, la sonorisation, les lumières et divers équipements de la scène étaient en place, le bar était garni de boissons fraiches, la soirée pouvait commencer.

Tout d'abord, à 18 heures eut lieu la remise des prix du concours littéraire qui eu un franc succès et qui avait pour thème "La Place Rouge était vide". Voir l'article consacré à ce sujet.

Les lauréats et les personnalités présents à la remise des prix de la nouvelle "La Place Rouge était vide"

A 19 heures les invités à la remise des prix ont pu déguster toute une variété de gâteaux d'apéritifs et des boissons avec ou sans alcool, offerts par la Municipalité de Montauban et agrémentés de quelques amuse-gueules du pays de Pouchkine.

A partir de 20 heures les membres de l'association ont commencé le service du "repas russe" dans la salle des fêtes qui, contrairement à la Place Rouge, était bondée. Les réjouissances ont débuté par l'apéritif, un kir avec des cornichons et des blinis, ensuite furent servis la salade Olivier et le saumon mariné, suivis d'un bœuf Stroganoff (ou Stroganov) avec garniture locale et pour terminer un gâteau Napoléon. En boisson les convives ont pu déguster un dé à coudre de vodka, ensuite ils avaient à leur disposition de l'eau, du vin rouge ou rosé, du champagne au dessert et le café. Le repas s'est déroulé en toute convivialité, a souligner que les tables rondes pour dix personnes favorisaient les échanges et les conversations comblaient les temps d'attente entre les plats. Toutes nos félicitations au traiteur qui, en un temps record, a dû préparer et mettre à la disposition des serveurs un peu moins de deux cent repas chauds jusque sur la table.

Les convives pendant le discours de la présidente Cathy Enjalbert

A l'issue du repas les convives se sont tournés vers la scène sur laquelle avaient pris place les musiciens du groupe Novaïa Avstralia (Новая Австралия). Le groupe est composé de quatre musiciens dont Kirill Terr leader du groupe accompagné d'une excellente chanteuse, Natalia son épouse, d'un super guitariste et d'une percussionniste. Ils nous ont régalé durant toute la soirée de chants russes entremêlés de français, de la musique comme on l'aime. Ils ont terminé leur récital sous un tonnerre d'applaudissements.

Merci à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réussite du festival "Printemps Russe".


 

Le thème « LA PLACE ROUGE ÉTAIT VIDE » a inspiré 84 auteurs de France métropolitaine, des Antilles, de Suisse, de Belgique, du Bénin, d’Angleterre et de Russie. Il a mis à la peine un comité de lecture composé de 16 lecteurs dévoués, sérieux, rigoureux et impliqués.

Après des mois de lecture, d’évaluation, de cas de conscience, de tergiversations, le jury s’est réuni vendredi 15 mars 2019 pour établir le classement final.

Le débat fut mouvementé —voire houleux— avant d’arrêter le palmarès suivant :

1er prix : MORVAN Adrien - Le veilleur de l’escalator

2e prix : DELSART Jocelyn - Adieu, camarade Lénine !

3e prix : TATIN BERETTI Laurence - La débâcle

4e au 10e prix (par ordre alphabétique) :

BARTHERE Julien - Pour une brouette de patates

BERNOT Régine - Sagesse du proverbe russe

BLANCHE Cécile – Comme dans un conte

BRETON Marc - L’appât

BUONO Geneviève - Une autre chute

DAUNOIS Thierry – Un métro pour l’inconnu

TUFFIER Luc - Des fleurs pour les héros

Les jurés tiennent à féliciter tous les participants pour leur talent et leur imagination, et à les remercier pour ce moment de lecture. Ils encouragent les auteurs des nouvelles non primées à poursuivre dans la voie de l’écriture, et espèrent rencontrer les lauréats à l’occasion de la remise des prix qui se tiendra à la salle des fêtes de Saint-Martial (Montauban) samedi 30 mars 2019 à partir de 18H00.

Vous pouvez suivre notre actualité sur https://www.facebook.com/pouchkine.montauban/ et sur le site web pouchkine82.com, sur lequel les textes des nouvelles lauréates seront prochainement disponibles.

Спасибо большое !                 Merci beaucoup !

Alexandre Dumas a voyagé dans le Caucase entre 1858 et 1859, il en a tiré un ouvrage qui fait date dans l'histoire des voyages en Géorgie.

Plusieurs voyageurs français comme le chevalier Chardin et le géographe Dubois de Montperreux ont laissé des traces écrites de leur voyage en Géorgie.
Mais le plus célèbre et le plus apprécié par les Géorgiens reste Alexandre Dumas.
Parti de France en juin 1858, Alexandre Dumas a visité Saint-Pétersbourg, Moscou, Bakou, avant d'arriver en Géorgie en hiver.
Il en a tiré un ouvrage : Le Caucase, impressions de voyage, dans lequel il décrit notamment les différentes régions et villes de la Géorgie, la capitale, ses bains persans, sa route militaire qui relie Tbilissi à Vladikavkaz.
Le livre est un témoignage des traditions géorgiennes, du caractère et du tempérament des Géorgiens à cette époque.... ainsi que de la cuisine et de l’art de la table qui font aujourd'hui encore partie des grands plaisirs d'un voyage dans le Caucase.

Pour illustrer ce voyage, Arte nous offre un documentaire intitulé "Alexandre Dumas, un mousquetaire en Géorgie" : https://www.arte.tv/fr/videos/085923-000-A/alexandre-dumas-un-mousquetaire-en-georgie/

 

 

 

 

 

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Suite à notre dernier voyage dans les étincelantes villes de l'Anneau d'Or de Russie, j'ai été intrigué par une curiosité botanique. En effet lors de la visite du parc du Monastère de Tolga à Iaroslavl, la guide nous a présenté le fameux "Cèdre de Sibérie" qui n'est pas un cèdre mais un pin (Pinus sibirica) doté d'une grande renommée en Russie. En faisant des recherches sur cet arbre mythique j'ai découvert une région extraordinaire peu connue, sauvage, au riche passé, remplie de curiosités et qui s'apparent par certains côtés à nos Pyrénées. Il s'agit de l'Altaï, petite république au sud de la Sibérie, aux frontières de la Russie avec la Mongolie et le Kazakhstan.

J'ai été séduit par cette région magnifique au point d'envisager de m'y rendre cet été en juillet, août ou septembre. Personnellement, de préférence en juillet, du fait comme je m'intéresse aussi à la botanique, les plantes sont plus en fleur en juillet que plus tard.

 

 


  

Je suis à la recherche de co-voyageurs qui voudraient bien m'accompagner dans cette aventure.

J'ai étudié un grand nombre de propositions sur des sites dédiés à l'Altaï russe, celle que je vous présente m'a paru intéressante en prix (env. 530 €) et dont les transports et les hébergements paraissent relativement confortables. De plus l'aéroport d'arrivée, Novossibirsk, est le point de départ du circuit, ce qui évite les problèmes de transferts. De plus le billet en partant de Toulouse est moins chers que sur d'autres aéroports de la région (env. 450 €)

Je vous propose le programme qui m'a le plus séduit, si des personnes veulent se joindre à moi je leur présenterai d'autres circuits qui pourraient éventuellement les intéresser, et nous ferons un choix.

Pour plus d'informations, merci de me contacter par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

"Les visages de l'Altaï"

 

"Многоликий Алтай"

 

 

Type : ‎‎Excursion‎
‎Durée : ‎‎10‎‎ jours‎
‎personnes dans un groupe : de 6 à 15‎
‎prix : ‎‎33000‎‎ roubles

lien : Многоликий Алтай
‎tour opérateur :
SOTA : www.sota-nsk.com 

 

Вы увидите:  Река Лебедь - Водопад Киште - Река Бия - Гейзеровое озеро - Калбак-ТашПазырыкские курганы - Ороктойский мост - Тельдекпенские пороги - Куюсский грот - Водопад Чечкыш - Перевал Чике-Таман - Перевал Семинский - Храм на острове Патмос - Чемальская ГЭС - Красные Ворота - Водопад Корбу - Телецкое озеро - Гора Салоп - Козья тропа - Cлияние КатунииЧемала - Ворота Сартакпая 

Cliquez sur les textes soulignés ci-dessus pour accéder à la page de l'article concerné 

Vous verrez : ‎‎Rivière Lebed - Kishte chute d’eau - Biya River - Geyser lac - Kalbak-Tash - kourganes de pazyryk-Balytouyour - pont d'Oroktoy - ‎Rapides de Teldekpen - Grotte de Kouyous - Cascade Tchechkych‎Col de Tchike-TamanCol de SeminskTemple sur l’île de Patmos‎Centrale de Tchemal - ‎Porte RougeCascade CorbuLac Teletskoïe‎Montagne Salop - Sentier de chèvreKatoun et ChemalaPortes Sartakpay

 


La première partie de notre programme d’excursion‎‎ est le village de Tchémal avec son microclimat unique, voir le sanctuaire de l’île de Patmos, flâner sur le sentier de chèvre, voir les sources d'eau morte et d'eau vive, Découvrez la légende de la porte de Sartakpay, visitez Chemal et profiter de la fusion d’eaux claires de la Tchemala avec les eaux troubles de la belle Katoun. Vous visiterez les «chutes d'eau» et « La vallée des fantômes », fait cela peut conduire jusqu’au pont d'Oroktoy et allez dans la grotte de Kouyous, et tout cela accompagné de légendes et de photos souvenirs.‎  

La deuxième partie du programme  est un voyage à travers la Voie de Tchouya dans l'Altaï. Le plus haut col est celui de Seminsk et le plus beau celui de Tchike-Taman, admirer le confluent de Tchouya et Katun, voir la plus grande collection de gravures de Sibérie-tractus Kalbak-Tash, voir la beauté surnaturelle du lac Geyser, passer la Porte Rouge pour se rendre aux vestiges Pazyryk, les tumulus royaux (impériales) et lac mort (Cheybek Kol).  

‎ ‎‎La troisième partie du programme de l’excursion‎‎ est liée au lac Teleckoe. L'excursion à bord du navire « Pionnier Altai » vous attend sur un lac unique qui est l’objet des sites du patrimoine naturel mondial en Russie, visite les sites écologiques et éducatifs. L'Altaï est une réserve de biosphère naturelle avec la plus célèbre cascade Corbu, qui se jette dans le lac d'une hauteur de 12,5 mètres, et voir la cascade de Kichte. L’itinéraire entier couvre la zone 2/3 des eaux du lac teletskoe et dont les coins le plus éloignés et protégées du lac. Pendant l'excursion vous apprendrez beaucoup d’histoires intéressantes et d'informations sur le lac Teleskoe, et aussi vous entendrez des contes et des légendes.

Visite de l’ethno-Centre « Altaï Ayl » pendant laquelle vous dégusterez des plats nationaux et des boissons. L'excursion portera sur les particularités de la mythologie et du chamanisme altaïque. 

Excursion ethnographique, culturelle et informative « Légendes du Cygne Blanc » avec une visite aux étranges formations rocheuses: le Rocher de l'Amour, sur la Bya, et la Falaise de Pierre sur la Lebed. Lors de la tournée, que vous ferez connaissance avec leS mythes et légendes des Lebed (un peuple autochtone habitant les rives de la magnifique taïga de la rivière Lebed, nommés actuellement Tserkans), voir la Crête Salop, nager dans la rivière chaude du Gorno-Altai. 

Excursion écologique et l’éducative sur le Mont Kibitek. Promenade le long de la taïga prétéletskoe, escalader le Mont Kibitek dont les pentes sont encombrées de rochers issus d'éboulements naturels, de différentes tailles allant de petites pierres jusqu'aux rochers géants. Rechercher les formations rocheuses bizarres ressemblant à des visages des héros des légendes de l'Altai, admirer le panorama du lac Teletskoïe, source de la rivière Bya et le village d'Artybach.‎

À la demande des touristes il peut être organisé du rafting sur la rivière Biya.

 


Le prix du tour comprend : 

 ‎Service de navette pour l’ensemble du parcours. 

 ‎Hébergement dans des tourbases: sur la tourbase « Kaimskoe » et sur le Lac Teletsckoe dans de confortables chambres standard dans des cabanes en cèdre à étage. Dans une tourbase confortable à Chibit sur le territoire tourbases. (Si vous le souhaitez moyennant un supplément, vous pouvez modifier la catégorie des chambres proposée). 

 Guide: visite guidée touristique tout au long du parcours (les attractions sont payées séparément).

 

PROGRAMME DU CIRCUIT :

‎Jours‎

‎Détails des trajets. Événements.‎

‎1 jour‎

‎Rencontre avec les touristes venant de l'extérieur à l’aéroport (aux gares ferroviaires et routières). Il est possible d’organiser une visites de la ville de Novosibirsk. ‎
‎A 17:00 départ de Novossibirsk (du Stade "Sibérie"). Des arrêts en route sont possibles: place Kalinin, gare ferroviaire, gare fluviale, Akademgorodok, Berdsk.

En chemin, vous apprendrez des faits intéressants sur l’histoire de Novossibirsk, Akademgorodk et Berdsk, sur la culture et les traditions des peuples de l’Altaï, sur les vertus curatives des Bois de Cerfs de l'Altaï (Maral), sur le Las Vegas de l’Altaï. ‎Passer la nuit dans une maison en bois de cèdre avec des chambres bien aménagées.‎
Demain : la principale excursion est la « Vallée des esprits », Tchémal, la Cascade de Tchech-Kich, le pont d'Oroktoy, Grotte de Kouyous‎

‎jour 2‎

‎Le matin après le petit déjeuner, vous irez à l’île de Patmos, puis marcherez sur le sentier des chèvres de la Centrale de Tchémal, en admirant la porte Sartakpay, la montagne Chameau, le confluent des rivières Tchémal et Katoun. Ensuite, nous visiterons la Gorge Baatyr-Tach ou « cascade sèche, ravin Tchech-Kich (la vallée des esprits), la Galerie de la Centrale de Katoun, le pont d'Oroktoy, les Chutes de Teldekpen et la grotte de Kouyous. Tout au long de la route, que vous serez accompagné par un guide, qui vous parlera de nombreux faits intéressants et des légendes de tous les sites que vous rencontrerez en chemin.

 ‎‎Déjeuner en route au Café. Dîner à la Tourbase. ‎‎Le soir, retour à la Tourbase. Il est possible de faire un barbecue et prendre un bain.  ‎‎En option visite de centre de divertissement « Altay Palace ».

‎ ‎‎Demain : Voie de Tchouya, Cols de Seminsk et Tchike-Taman, confluent Tchouya/Katoun.‎

‎jour 3‎

‎Dans la matinée, après le petit déjeuner, départ pour la Voie de Tchouya. En chemin, le guide vous racontera l'histoire fascinante de l’interaction des esprits avec le chamanisme, et des traditions du peuple Altaï. Cependant, vous verrez les visages de la montagne du Chaman, passer le plus haut col de la Voie de Tchouya le col de Seminsk et le plus beau le col de Tchike-Taman surnommé «semelle plate» de la Voie de Tchouya, demander aux esprits sur la performance des désirs les plus chers sur l’un des plus vénérés de l’Altaï depuis les temps anciens est le confluent des rivières Tchouya et Katoun. ‎
‎ Repas en route midi et soir au Café. Hébergement à la Tourbase dans le village de Chibit, dans les traditionnelles yourtes mongoles de l’Altaï, ou les maisons à étage. Vous pourrez commander un bain et faire des brochettes. ‎
‎ ‎‎Demain excursions: lac Geyser, Porte Rouge, Kourganes Pazyryk, lac Mort.‎

‎jour 4‎

‎Dans la matinée, après le petit déjeuner, nous partons au lac Geyser unique en Sibérie, nous allons passer par les steppes de Kouraï, regarder la montagne Aktrou avec ses cimes éternellement enneigées, puis au magnifique lac des esprits de la montagne, le Cheybek-Kol (Чейбек-Коль) (1816 m) appelé aussi lac Mort et enfin les Kourganes Pazyryk (Tsar), sépultures des chefs de tribus Scythes, retour par la porte rouge. ‎
‎ ‎‎Déjeuner au bord de la route dans un café avec vue sur les montagnes.

 Dîner à la Tourbase de Chibit. Demain : excursion à l’antique sanctuaire Kalbak-Tach, retour à "OT Kaimskoe".

‎jour 5‎

‎Dans la matinée, après le petit déjeuner, nous partons pour le voyage de retour. En chemin, nous ferons la visite du sanctuaire antique de Kalbak-Tach qui renferme environ 5 000 gravures rupestres de différentes époques.

Déjeuner dans un Café en route. Dîner à la Tourbase « Kaimskoe ». ‎‎Vous pouvez profiter d’un sauna, barbecue, bain de Cléopâtre au lait frais ou dans un baril de cèdre. ‎ ‎‎Vous pourrez bénéficier le soir de soins de bien-être.

‎jour 6‎

‎Petit déjeuner. Départ de « Kaimskoe " à Artybach. ‎
‎‎‎Logement à l’hôtel. Bateau d’excursion «Pionnier Altai » à la Cascade « Korbou ». Déjeuner sur l’île. Le programme des excursions-croisières sur un lac unique, vous visiterez la plate-forme de sensibilisation écologique de l’Altaï, réserve de la biosphère naturelle et la de Korbou, la plus célèbre du lac, d'une hauteur de 12,5 mètres, puis la Cascade de Kichte. La durée de l’excursion est de 4 à 5 heures. La longueur de l’itinéraire est à 35 km dans un seul sens. Visite de l’ethno-Centre «Altaï Yayl», pendant l'excursion vous ferez des dégustation de plats nationaux et de boissons. Excursion sur les particularités de la mythologie altaïque et chamanisme. Familiarité avec l’Altaï Panthéon des dieux. Vous apprendrez comment les chamans altaïques voyagent hors du temps et de l’espace, en faisant le rite Oulghen (divinité suprême parmi les gens altaïques), et apprendre à attacher correctement le dyalamou. Dîner à l’hôtel.‎

‎jour 7‎

‎Petit déjeuner dans le café de l’hôtel. Excursion "La Légende du Cygne Blanc". Excursion ethnographique, culturelle et informative. "La Légende du Cygne Blanc". est un voyage de six heures dans la région de Tourotchak avec une visite dans le village de Tourotchak (70 km d'Artybach), des bizarres formations rocheuses, le Rocher de l'Amour et la Falaise de Pierre. Pendant la visite, que vous découvrirez les US et coutumes de la population locale, se familiariser avec le mythes et légendes des Lebed (un peuple autochtone habitant les rives du magnifique taïga rivière Lebed, nom moderne: Tchelkans), voir la Crête Salop, et se baigner dans la rivière la plus chaude de l'Altai.  ‎‎Dîner à l’hôtel.‎

‎jour 8‎

‎Petit déjeuner au café de l’hôtel. ‎
‎Excursion écolo-pédagogique des visages de pierre du Mont Kibitek. Promenade le long de la taïga du lac Teletskoe, montée au Mont Kibitek, encombré par des rochers éboulés naturellement, de différentes tailles, des petites pierres aux rochers géants. Inspection des formations rocheuses bizarres qui ressemblent à des visages des héros des légendes Altaï, panorama sur le Lac Teletskoïe, source de la rivière Biya et le village d'Artybach.

‎‎Déjeuner dans le café. ‎‎Rafting sur la rivière Biya, au-dessus des sept Rapides / temps libre / baignade dans le lac de Teletskoe (au choix des touristes)‎. ‎Repos, retour au Kaimskoe. Dîner‎

‎jour 9‎

‎Petit déjeuner au Café OT Kaimskoe à Tcheremchanka (Gorno-Altaïsk).

Repos sur la bases de Kaïmskoe. Sortie dans les bois de Kaïm, prendre un bain, se familiariser avec les éleveurs et la production de cerfs, se détendre.  ‎‎Déjeuner aux Cafe « Kaimskoe »‎.  Promenade à cheval.  ‎‎Dîner. Vous pouvez profiter d’un barbecue. Après le dîner, vous apprécierez un banya.  ‎ ‎‎Excursion au Casino « Altay Palace (18 +) (facultatif)‎

‎jour 10‎

‎Départ le matin. ‎‎Transfert à Novossibirsk. ‎
‎ ‎‎Pour les non-résidents on peut réserver des hôtels.

 

 

 

 


 

Appel à candidature des volontaires aux Championnats d'Europe de Sambo Juniors-Espoirs qui auront lieu du 7 au 11 avril au Palais des Sports de Toulouse.

Le SAMBO est un sport de combat d'origine soviétique, qui prend ses racines dans les Républiques de l'ex URSS.

>> Voir l'Historique dans la rubrique Sans-catégorie

>> Pour tout renseignement ou pour obtenir la fiche de candidature contactez Alain BIGOU, président de la Commission du Tarn-et-Garonne de Sambo : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Pour rentrer dans l’histoire du SAMBO,

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

 

Pour la bonne organisation du championnat d’Europe de Sambo-sportif Juniors-Espoirs féminines et masculins du 7 au 11 avril au Palais des Sports de Toulouse, le Comité d’Organisation de l’Euro Sambo 2016 recherche 120 volontaires bénévoles ; la disponibilité minimale requise étant d’une journée.

Le volontaire intervient sous le pilotage d’un coordonateur ou d’un délégué et une formation est dispensée en regard des exigences du poste.

- Le volontaire reçoit un kit de bienvenue qui deviendra sa propriété ;

- Les repas, lors de la présence du volontaire pendant la manifestation, sont pris en charge par le C.O. ;

- Sauf cas exceptionnel, l’hébergement des volontaires n’est pas assuré ;

- Le volontaire reçoit une attestation témoignant de sa participation et de l’expérience acquise ;

- Le volontaire reçoit une entrée gratuite pour la personne de son choix ;

- Sur demande, une attestation fiscale pourra être délivrée.

REJOIGNEZ NOUS VITE DANS CETTE AVENTURE 

 C.O. EURO SAMBO 2016

Le SAMBO c’est quoi ?                                               САМБО: что такое ?

Le Sambo est un art de combat qui prend racine dans divers arts martiaux et les luttes ancestrales pratiquées dans les Républiques de l’ex Union Soviétique et dans le monde depuis la nuit des temps, son nom vient de l’abréviation de « САМозащитаБезОружия », « autodéfense sans armes »,

Le premier des trois grands hommes à l’origine du Sambo, Victor Afanassiev Spiridonov est né en Russie en 1883. Il entre dans l’armée impériale, grâce à son mérite il est envoyé à l’école d’infanterie de Kazan. En 1905 il participe à la guerre russo-japonaise durant laquelle il se distingue, il est décoré et promu officier mais il constate que les militaires ne reçoivent pas de véritable formation au combat. Aussi, suite à une grave blessure reçue lors de la première guerre mondiale il décide de créer un système de combat à mains nues efficace même dans les pires situations. En 1923 il entre au Dynamo de Moscou ou il enseigne sa méthode qu’il appelle Spiridonova, Sam puis Samoz sous des formes adaptées aux forces spéciales, à la garde rapprochée de Staline, aux militaires, à la police… Dans le but de vulgariser ses techniques de combat à mains nues il crée des clubs sportifs dans les usines, les dépôts des chemins de fer, les mines, les Komsomols... Plus tard, il s’imprègnera de boxe française et anglaise, d’escrime et de jujitsu, il enrichira ses méthodes d’entraînement lors de voyages en Inde, en Chine et en Mongolie. Il est mort en 1943.

Un de ses élèves Vassily Sergeevich Oschchepkov est né en 1892 dans l’Ile de Sakhaline quand elle fut cédée par la Russie au Japon en 1905. Il fait des études pour être prêtre, mais en même temps il se passionne pour le judo, et, en 1911, à l’âge de 18 ans il entre au Khodokan de Jigoro Kano. Malgré la dureté de l’apprentissage, il devient le premier russe à recevoir une ceinture noire de judo. En 1914 il ouvre une école de judo « Sport » à Vladivostok, c’est le début du développement du judo en URSS. En 1917, il voyage au Japon et en Chine et s’imprègne de wushu et autres arts martiaux chinois. En 1925, il retourne dans l’armée rouge à Novossibirsk comme traducteur, il maîtrise les langages d’orient et commence à travailler comme instructeur de self-défense. Trouvant le judo trop limité, il entre en contact avec Spiridonov qui lui apprend les techniques du « Samoz ». Il les complète avec des clés de bras et de jambes, dans le but de créer une discipline la plus rapide et la plus efficace possible. Il devient un grand maître à l’efficacité sans limite. Par souci de sécurité pour les pratiquants il crée une tenue spécifique avec des gants, des protèges tibias et une veste particulière (kurtka), un short (trusi), et des chaussures de cuir souple (bortsovski). Il a lui aussi pour ambition de vulgariser ses techniques, pour y parvenir il organise des compétitions de lutte libre et de Sambo dès 1930 dans les grandes villes, il travaille avec diverses organisations civiles et militaires et forme de nombreux professeurs. Oschchepov tombe en disgrâce, accusé à tort d’espionnage il est emprisonné et il finit ses jours tragiquement à 44 ans en laissant derrière lui une œuvre considérable.

Voyant cela, son élève, Anatoly Arkhadievich Kharlampiev se détache de lui. Il s’intéresse aux luttes traditionnelles d’Europe et des diverses Républiques d’URSS telles que la tchidaoba, le gourech, le kures, le khapsagay… En 1938 il présente le Sambo comme un amalgame de toutes les formes de lutte. Le mythe Kharlampiev créateur du Sambo vient de naître. Après la seconde guerre mondiale il organise un réseau d’enseignement des techniques d’autodéfense. Il est mort en 1979.

  

Sambo Sportif en démonstration à Pékin en septembre 2010

Quelques dates marquantes :

1939: Premiers championnats d’URSS de Sambo ;   1966: Reconnaissance du Sambo comme 3ème style par la FILA ; 1972: Premier championnat d’Europe à Sofia ;  1972: Entrée du Sambo en France par la Fédération Française de Lutte (FFL) ;  1973: Premier championnat du Monde à Téhéran ;  1979: Première compétition nationale en France par la FFL; 13 juin 1984: Création de la Fédération Internationale Amateur de Sambo (FIAS) à Madrid ;  19 octobre 1985: Création de la Fédération Française Amateur de Sambo (FFAS), qui recevra l’Agrément ministériel en 1988 et la Délégation de pouvoir en 1989 ;  1997: Création de divers organismes en parallèle de la FFAS;  10 juillet 2001: Dissolution de la FFAS  ;  3 mai 2007: Le Ministère des Sports attribue la délégation de pouvoir à la FFL en vue de réunifier le Sambo français ; 26 octobre 2007: Signature du protocole d’accord entre les divers organismes de Sambo et la FFL ;  16 février 2008: Création du Comité Français de Sambo (CFS) qui gère le Sambo en discipline associée au sein de la FFL ;  2010: participation du Sambo aux premiers Jeux Mondiaux de SportAccord à Pékin ; 2013: participation du Sambo aux UNIVERSIADES à Kazan ; 22 juin 2015: le Sambo est présent aux premiers Jeux Européens à Bakou.

La FIAS organise les grandes compétitions mondiales (Championnats et Coupes du Monde, Grands Tournois Internationaux), et prend part à l’organisation des Jeux Mondiaux de SportAccord, des Universiades et plus récemment les Jeux Européens. En novembre 2012, lors du Congrès de Minsk, 82 nations adhéraient la FIAS et les Championnats du Monde seniors de Sambo Sportif et Combat ont réuni 400 sportifs de 52 nations.

La Russie a organisé avec un immense succès les Universiades à Kazan en juillet 2013, et en octobre les Jeux Mondiaux des Sports de Combat à Saint-Pétersbourg ouverts à 15 disciplines.

Le Sambo était présent aux premiers Jeux Européens le 22 juin 2015 à Bakou (Azerbaïdjan) avec 77 participants (41 M et 36 F) répartis dans 8 catégories de poids. La France était représentée par 4 sportifs (Estelle Friquin, Céline Condé, Sarah Loko et Jordan Amoros), le chef de délégation Sambo Jean Claude Cerutti, l’entraîneur Guillaume Alberti, le Directeur Technique National, Michel Lafont et 2 arbitres : Carole Berger et Alain Bigou. Céline Condé et Sarah Loko se sont fait remarquer en remportant leur dernier combat par plus de huit points d’écart et sont rentrées avec chacune avec une médaille de Bronze.

La FIAS règlemente les compétitions internationales et continentales de Sambo, elle définit les règles d’arbitrage et organise la formation des arbitres internationaux. L’ESF (Fédération Européenne de Sambo) fédère actuellement 35 pays et organise les compétitions européennes.

Sambo Défense - Technique de défense sur attaquant armé d'un couteau (Montbeton 04/2014)

Parmi les célébrités ayant pratiqué le Sambo on compte Vladimir Poutine (Président de la Fédération de Russie), Vassily Chestakov (Président de la FIAS), Aslambek Aslakhanov (Général du MVD), Fédor Emelianenko (Champion émérite, ambassadeur du Sambo)…

En France la forme la plus pratiquée est le Sambo Sportif. De nombreux licenciés sont adeptes du Sambo Défense dans lequel on retrouve les techniques de défense des pionniers du Sambo. Plus récemment s’est développé le Sambo Combat, dans lequel les frappes de pieds, poings, coudes, tête, genou sont autorisées suivant des règles très strictes. Cette forme de Sambo est spectaculaire et rassemble des pratiquants de divers sports de combat tels que la boxe taï, la boxe française, le karaté, le ju-jitsu, le MMA… Dernièrement les clubs ont ouvert des sections de Baby Sambo aux enfants de 3 à 6 ans auxquels les éducateurs proposent des activités sous forme de jeux d’éveil et des rudiments de Sambo. Dans un souci de diversification et d’ouverture à un public plus particulièrement féminin, les clubs proposent des cours de Sambo Training dans lesquels les participants (tes) pratiquent des exercices individuels de cardio-training extrêmement toniques sur fond musical. En résumé, les clubs bien diversifiés proposent des formes de Sambo adaptées a tous les individus. 

Le Comité Français de Sambo approche les 4000 licenciés répartis dans 120 clubs environ. Il organise les compétitions nationales, la formation des sportifs, des cadres et arbitres. Depuis sa création des équipes nationales participent aux championnats d’Europe, du Monde et aux grandes compétitions internationales. Depuis quelques années les samboïstes français reviennent des compétitions avec des médailles ou des places d’honneur, signe d’un progrès technique et de l’efficacité de la structure fédérale. Grâce aux efforts des dirigeants fédéraux le Sambo français bénéficie actuellement de la Labellisation des Clubs et du Statut de Haut niveau. La France est considérée désormais comme une nation majeure incontournable du Sambo européen et mondial.

En Midi-Pyrénées le Sambo est géré par la Commission Régionale Midi-Pyrénées qui compte 10 clubs et environ 500 licenciés.

En Tarn-et-Garonne il est représenté par la Commission du Tarn-et-Garonne de Sambo dont les 3 clubs labellisés comptent 300 licences FFL auxquelles s’ajoutent de nombreux pratiquants et scolaires.

Sambo Sportif féminin aux Jeux Mondiaux des Sports de Combat - Pékin - 09/2010 : Finale des -64 kg Roumanie/Bulgarie

 

Contacts

Commission du Tarn-et-Garonne de Sambo ; Président : Alain BIGOU, Tél : 05 63 67 49 27, Port : 06 62 81 94 72, mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vaillante Olympique Montalbanaise ; Président : Jean Claude CERUTTI ; env. 150 licenciés ; entraînements : Gymnase de Palisse à Montauban et Salle Multisports de Montbeton ; Tél : 05 63 67 46 90, Port. : 07 85 07 61 72,                                  mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sambo Club Campsanais ; Président : Christian OLIVEROS, env. 130 licenciés, entraînements Salle Omnisports de Campsas ;    Tél : 09 77 92 31 12, Port. : 06 14 39 21 10, mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Honor Sambo Académie ; Président : Serge LA PAGLIA, env. 40 licenciés ; entraînements Salle des Fêtes de Loubéjac ;      Tél : 05 63 20 07 52, Port. : 06 31 23 53 93, mail : lCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Démonstration de Sambo Combat à l'Académie70 de Moscou en mars 2013